Comment résilier son contrat d’assurance ?

Date:

Share post:

Vous vous demandez certainement comment résilier son contrat d’assurance nous vous en dévoilons les conditions avec notre analyse complète sur le sujet?

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance ?

Un contrat d’assurance est un contrat par lequel l’assureur s’engage à indemniser ou à fournir d’autres services, dans les limites convenues, à l’assuré en échange d’une contrepartie économique (prime), en cas de survenance de l’événement objet de la couverture (incendie, accident, vol, etc.).

En règle générale, la partie assurante sera une compagnie d’assurance, tandis que la partie assurée sera un consommateur et un utilisateur.

Le document dans lequel le contrat d’assurance est formalisé s’appelle une police.

Il existe différents types de contrats d’assurance : accident, voyage, transport, habitation, vol, vie, habitation, santé ; or, en l’absence de loi applicable, les dispositions de la loi 50/1980, du 8 octobre, sur les contrats d’assurance, seront applicables à tous les types, les clauses du contrat les plus avantageuses pour l’assuré étant considérées comme valables.

Les Conditions Générales doivent être incluses par l’assureur dans la proposition d’assurance, s’il y en a une, et nécessairement dans la police du contrat ou dans un document complémentaire, qui sera souscrit par l’assuré et auquel une copie de celui-ci sera remise. Les conditions générales et particulières doivent être rédigées de manière claire et précise.

Dans le contrat, les clauses limitant les droits des assurés seront mises en évidence de manière particulière et devront être acceptées expressément par écrit.

La police du contrat d’assurance

contrat d'assurance
Comment résilier son contrat d'assurance ? 1

Le contrat d’assurance et ses modifications ou compléments doivent être formalisés par écrit. L’assureur est tenu de remettre au preneur d’assurance la police ou, au moins, le document de couverture provisoire. Si, en raison du type d’assurance, l’émission d’une police n’est pas requise, l’assureur est tenu de remettre le document établi dans les dispositions des types d’assurance susmentionnés.

  • Proposition d’assurance.

Document préalable à la formalisation du contrat d’assurance par lequel une personne déterminée demande des informations sur une police d’assurance spécifique. Ce document n’est pas contraignant, ni pour la compagnie d’assurance, ni pour la personne qui le demande.

  • Proposition d’assurance.

Document également préalable à la formalisation d’un contrat d’assurance par lequel une compagnie d’assurance propose une police d’assurance à une certaine personne en vue de sa formalisation future par les deux parties. Contrairement à la proposition d’assurance, la proposition lie la compagnie d’assurance pendant une période de 15 jours.

Par accord entre les parties, les effets de l’assurance peuvent être antidatés au moment où la demande a été faite ou la proposition formulée.

La police d’assurance sera composée : de conditions générales (clauses communes à toutes les polices du même type d’assurance), de conditions particulières (clauses spécifiques à l’assurance en question) et de clauses limitatives (qui seront mises en évidence de manière particulière dans les conditions et devront être acceptées spécifiquement par le preneur d’assurance).

La police d’assurance doit être rédigée, au choix du preneur d’assurance, dans l’une des langues officielles espagnoles du lieu où elle est formalisée. Si le preneur d’assurance le demande, il doit être rédigé dans une autre langue. La politique doit contenir, au minimum, les indications suivantes :

  • Nom et prénoms ou raison sociale des parties contractantes et leur adresse, ainsi que la désignation de la personne assurée et du bénéficiaire, le cas échéant.
  • Le concept dans lequel il est assuré.
  • Nature du risque couvert, décrivant, de manière claire et compréhensible, les garanties et couvertures accordées dans le contrat, ainsi que pour chacune d’entre elles, les exclusions et limitations qui les affectent, mises en évidence de manière typographique.
  • Désignation des objets assurés et de leur emplacement.
  • Somme assurée ou étendue de la couverture.
  • Montant de la prime, des suppléments et des taxes.
  • Échéance des primes, lieu et forme du paiement.
  • Durée du contrat, avec l’expression du jour et de l’heure auxquels ses effets commencent et se terminent.
  • Si un intermédiaire est impliqué dans le contrat, son nom et son type.
  • Durée du contrat d’assurance.

La durée du contrat d’assurance (période pendant laquelle il est couvert par l’assureur) sera déterminée dans la police, qui ne peut fixer une période de plus de 10 ans. Il peut être prolongé une ou plusieurs fois pour une période n’excédant pas 1 an à chaque fois.

 

Types d’assurances personnelles

Un contrat d’assurance de personnes couvre tous les risques susceptibles d’affecter l’existence, l’intégrité corporelle ou la santé de l’assuré. Le contrat peut être conclu en référence à des risques concernant un individu ou un groupe d’individus. En assurance de personnes, l’assuré, même après le versement de l’indemnité, ne peut être subrogé dans les droits qui, le cas échéant, lui correspondent à l’encontre d’un tiers en raison du sinistre.

Les actions dérivant du contrat de ce type d’assurance sont soumises à un délai de prescription de 5 ans.

On peut distinguer différents types ou branches d’assurances personnelles.

L’assurance-vie.

– La compagnie d’assurance est tenue, moyennant le paiement de la prime stipulée et dans les limites établies par la loi et le contrat, de verser au bénéficiaire un capital, un revenu ou d’autres prestations convenues, en cas de décès ou de survie de la personne assurée, ou des deux événements ensemble.

– Elle peut être stipulée sur sa propre vie ou celle d’un tiers, soit en cas de décès, soit en cas de survie, soit les deux ensemble.

– Il n’est pas possible de souscrire une assurance en cas de décès pour les personnes de moins de 14 ans ou les personnes incapables.

– Le preneur d’un contrat d’assurance individuelle d’une durée supérieure à 6 mois qui a stipulé le contrat sur sa propre vie ou celle d’un tiers a la faculté unilatérale de résilier le contrat sans indication de motifs et sans pénalité dans les 30 jours suivant la date de remise par la compagnie d’assurance de la police ou du document provisoire de couverture (les contrats d’assurance dans lesquels le preneur assume le risque d’investissement sont exemptés de cette faculté de résiliation unilatérale, et ceux pour lesquels le rendement garanti est fonction des investissements qui leur sont alloués).

– Le pouvoir unilatéral de résiliation du contrat doit être exercé par le preneur d’assurance au moyen d’une communication fiable adressée à la compagnie d’assurance.

Le titulaire de la police peut désigner un bénéficiaire ou modifier la désignation faite précédemment sans le consentement de l’assureur (la désignation du bénéficiaire peut être faite dans la police, dans une déclaration écrite ultérieure communiquée à l’assureur ou dans un testament).

Assurance accident.

– Par accident, on entend une atteinte corporelle qui provient d’une cause violente, soudaine, extérieure et non intentionnelle de l’assuré et qui entraîne une incapacité temporaire, une incapacité permanente ou le décès.

– Le preneur d’assurance doit informer l’assureur de la conclusion de toute autre assurance accident concernant la même personne.

– Si l’assuré cause intentionnellement l’accident, l’assureur est libéré de son obligation.

– Les frais de soins médicaux seront pris en charge par l’assureur, pour autant que leur couverture ait été expressément établie dans la police et que ces soins aient été effectués selon les conditions prévues dans le contrat (ces conditions ne peuvent exclure les soins d’urgence nécessaires).

– La détermination du degré d’invalidité résultant de l’accident sera effectuée après la présentation du certificat médical d’invalidité. L’assureur notifie par écrit à l’assuré le montant de l’indemnité qui lui correspond, en fonction du degré d’invalidité qui découle du certificat médical et des barèmes fixés dans la police. Si l’assuré n’accepte pas la proposition de l’assureur concernant le degré d’invalidité, les parties se soumettront à la décision des experts médicaux.

Assurance maladie et soins de santé.

– Lorsque le risque assuré est la maladie, l’assureur peut être tenu, dans les limites de la police, en cas de sinistre, de payer certaines sommes et les frais de soins médicaux et pharmaceutiques.

– Dans ces types d’assurance, s’il s’agit d’une assurance maladie, un certain montant est versé et les coûts des soins médicaux sont remboursés ; et s’il s’agit d’une assurance soins de santé, l’assureur fournira à l’assuré des soins médicaux et fournira donc lui-même le service.

– Dans ce type d’assurance, la police fixe généralement ce que l’on appelle le délai d’attente (période, à compter de la conclusion de l’assurance, pendant laquelle une certaine prestation ne peut être demandée ou pendant laquelle l’assuré n’est pas couvert).

Assurance funéraire.

Couvre les services d’inhumation, la compagnie d’assurance prenant en charge les dépenses et les formalités liées au décès de l’assuré.

L’assurance des orphelins.

Couvre l’octroi d’une pension temporaire en faveur des fils et des filles de moins de 18 ans en cas de décès du père ou de la mère dont ils dépendent économiquement.

 

Related articles

Quelle est la meilleure période pour voyager en Thaïlande ?

Si vous souhaitez vous rendre dans ce fabuleux pays mais ne savez pas quelle est la meilleure période...

10 conseils pour partir en croisière

réservez les activités à l'avance, avant le début du voyage. Si vous êtes déterminé à profiter d'une excursion...

Comment soigner sa jalousie ?

Il est naturel d'être jaloux de temps en temps. En fait, pour de nombreuses personnes, la jalousie peut...

Lunettes

En tant qu’accessoire d’ornement, les lunettes offrent une large gamme de montures qui s’adaptent à chaque individu. Pour...